Categories
Feedback

Cet article est une introduction à la méthode LIFT, outil d’analyse de landing page que je viens de découvrir. Cette méthode permet d’analyser la performance d’une landing page à travers son ergonomie.

Petit rappel :

Une page d’atterrissage, c’est quoi?

Aussi appelée landing page, la page d’atterrissage est le point d’entrée de vos visiteurs sur votre site Internet. C’est la page vers laquelle votre client potentiel est redirigé une fois qu’il a cliqué sur votre annonce.

 

Méthodologie de création d’une landing page

La performance d’une landing page va dépendre d’un certain nombre de point. Dès la conception il faut par exemple s’assurer de:

  • Créer une maquette
  • Définir des objectifs
  • Cibler la clientèle
  • Choisir le contenu judicieusement
  • Hiérarchiser le contenu
  • Mettre le produit en valeur
  • Trouver des offres spéciales pour attirer vos clients
  • Utiliser de l’appel à l’action ou au partage…

Pour en savoir plus sur la conception d’une landing page, je vous suggère un petit article dans lequel l’auteur fait une checklist de la landing page parfaite !

C’est un fait, l’ergonomie d’une page, son design, sa présentation sont un outil de conversion qu’il ne faut surtout pas négliger !

Comment tester son ergonomie ?

Il peut s’agir par exemple de :

  • Agrandir, déplacer, ou modifier (la couleur ou la forme) d’un bouton d’action
  • Ecrire la proposition de valeur dans un titre sur deux lignes, ou centré, plus gros etc
  • Réduire le nombre de champs d’un formulaire
  • Revoir une mise en page minimaliste…

Vous avez tout fait dans les règles de l’art et pourtant…

Pas de mystère, pour analyser l’ergonomie de sa page il faut la soumettre à un panel auquel vous aurez donné des instructions à réaliser (acheter un produit, rechercher un article, laisser un commentaire…).

L’observateur peut se trouver derrière une fenêtre sans teint pour observer l’utilisateur, ou bien s’asseoir à ses côtés.

Il existe aujourd’hui de nombreux lieux que l’on peut louer afin de tester un panel. Cependant vous pouvez tout à fait les organiser au sein de votre entreprise si les locaux le permettent.

Les tests A/B

Il s’agit de tests qui permettent d’évaluer l’impact d’un changement sur une page, dans l’atteinte d’un objectif (clic, validation, souscription…).

Sur quels facteurs doivent porter les tests d’usage ? Pour répondre à cette question, il existe divers outils dont la méthode lift.

La méthode LIFT en quelques ligne

Quels sont les facteurs de conversion d’une page ? Qu’est-ce qu’il est important d’optimiser pour convertir un visiteur ?

La méthode lift est un outil d’amélioration du taux de conversion qui consiste à optimiser des points ergonomiques qui ont un impact sur le comportement de l’utilisateur.

 

Les six facteurs de conversion

Le modèle LIFT définit ainsi un cadre d’optimisation selon six facteurs. Le but étant d’évaluer les landing pages du point de vue user.

Il est souvent représenté comme ci-dessous :

la méthode lift

la méthode lift

 

  1. Proposition de valeur

Le modèle montre que le facteur qui a le plus gros potentiel dans l’amélioration du taux de conversion est la Proposition de valeur. C’est donc le plus important des six facteurs de conversion.

La proposition de valeur doit idéalement répondre à toutes ces questions :

  • Qu’est-ce que vous faites et à qui vous vus adressez ?
  • En quoi votre offre est-elle différente de la concurrence ?
  • Pourquoi vos prospects devraient-ils acheter chez vous ?

Cela sous-entend donc que vous ayez une bonne connaissance :

  • De votre offre et vos avantages concurrentiels
  • Du positionnement de vos concurrents
  • Des raisons pour lesquelles vos clients achètent chez vous

La proposition de valeur doit être :

  • Claire : compréhension facile pour le visiteur
  • Spécifique : mettre en avant les atouts/ bénéfices en cas d’achat, de conversion
  • Unique : pourquoi choisir votre produit plutôt que celui du concurrent ?

Les cinq autres facteurs pris en compte dans la méthode LIFT sont divisés en deux catégories :

  • les facteurs de conversion
  • les inhibiteurs

 

Les facteurs de conversion

  1. Pertinence

La page de destination se rapporte-t-elle à ce que le visiteur pensait qu’il allait voir ?

Le visiteur a-t-il trouvé ce qu’il cherchait, ou a-t-il été déçu ?

La pertinence de la proposition de valeur et du texte et contenu média utilisé est essentielle. Votre page doit utiliser les termes auxquels votre visiteur se rapporte et être cohérent avec le lien entrant sous peine de désorienter votre visiteur qui quittera la page.

  1. Clarté

La page de destination énonce-t-elle clairement la proposition de valeur et l’appel à l’action?

Comment est disposé le contenu ?

Il s’agit de s’assurer que le design du site est clair, les images percutantes et le texte rédigé dans le bon ton.

La clarté est le critère le plus évident qui vient à l’esprit en terme d’ergonomie. Les deux aspects de clarté qui doivent être analysés sont la conception et le contenu.

Il convient de créer un « flux visuel » sans entrave. La clarté du contenu est assurée lorsque les images et le texte se combinent pour minimiser le temps de compréhension.

  1. Urgence

Y at-il une indication que l’action doit être prise maintenant?

L’urgence a deux composantes: interne (ou comment le visiteur se sent à l’arrivée) et externe (ou les influences que la marque peut présenter au visiteur).

Tandis que l’urgence interne est généralement préexistante, le ton de la présentation, les offres et les délais peuvent quant à eux influencer l’urgence externe.

 

Les inhibiteurs de conversion

  1. Anxiété

Quels sont les doutes potentiels que le visiteur pourrait avoir à propos de l’action de conversion?

L’angoisse est une fonction de la crédibilité que la marque créé avec le visiteur et induit la confiance que celui-ci doit avoir.

Il est essentiel d’essayer de résoudre tous les doutes que votre utilisateur peut avoir.

  1. Distraction

Y’a-t-il des éléments sur la page qui pourraient détourner le visiteur de l’objectif?

L’unique but d’une landing page est d’inciter les internautes à passer à l’action et de les convertir en prospects par la même occasion. Les distractions peuvent être de plusieurs types : liens, widgets ou même la navigation qui n’est pas claire.
En tant que marque, votre objectif est de rendre extrêmement clair ce que vous voulez que vos visiteurs fassent. Il est donc parfois préférable de supprimer ces distractions.

La méthode LIFT, un outil pertinent

En quoi la méthode peut-elle aider dans la réalisation de tests ?

La méthode lorsqu’elle est utilisée, permet de mettre en avant un ou plusieurs facteurs sur lesquels jouer, pour les transformer en scénarios de tests. C’est une base de travail pour concevoir les diverses versions de page à tester.

Ensuite il convient d’analyser les retombées des tests contre la page d’origine, et pour les objectifs prévus !

 

Write a comment