Categories
Feedback

 

L’achat en ligne via Alexa a explosé les chiffres des précédentes fins d’années.

 

L’assistant vocal de plus en plus à la mode

Si Google et Amazon ne cessent de perfectionner leurs enceintes connectées et leurs assistants numériques, c’est en partie parce que ces interfaces vocales devraient petit à petit devenir le nouveau pilier du e-commerce, comme je l’avais laissé comprendre à la fin de mon article sur Google et sa radio personnalisée.

Pour le moment, il semblerait cependant que les utilisateurs de ces assistants et de ces enceintes soient plus intéressés par les informations et la domotique, que par les fonctionnalités e-commerce. D’après un rapport publié par le site The Informationau mois d’août, seulement 2 % des utilisateurs d’Alexa s’en servent pour faire du shopping en ligne.

Néanmoins, les utilisateurs d’Alexa s’habituent et s’éduquent petit à petit au e-commerce via les interfaces vocales. C’est du moins ce que suggère une nouvelle information fournie par Amazon et relayée dans un article de Fortune. D’après celui-ci, lors de cette période de fin d’année, le nombre de commandes faites via l’assistant Alexa aurait triplé par rapport à la même période en 2017, une bonne nouvelle pour la firme américaine. D’autre part, les commandes sur le site d’Amazon auraient atteint un volume sans précédent, cette année.

Assistant vocal Alexa au sein d'un foyer

 

Google vs. Amazon

Si depuis quelques années, Amazon est considéré comme le numéro un des enceintes connectées, l’écart avec Google, qui propose les enceintes Google Home, est de plus en plus serré, voire en faveur de Google. Pour rappel, il est aussi possible de faire certains achats en ligne directement sur Google Assistant. Il est aussi reconnu que me Google Home est plus efficace dans les petites tâches comme comprendre et répondre à une simple question, soit la manière dont il est le plus utilisé de nos jours.

Duel comparatif entre echo et Alexa

Dans le domaine du e-commerce, la firme de Mountain View enchaîne également les partenariats stratégiques, comme celui signé avec Carrefour qui permettra notamment aux utilisateurs de Google Home de commander chez cette enseigne et à l’image de celui avec Wallmart en 2017. Il y a également l’investissement de 550 millions de dollars dans JD, un site de e-commerce qui est le concurrent direct chinois d’Amazon. Google a donc décidé d’intégrer des expériences d’achats de ce géant de la grande distribution.En tout cas, la guerre entre ces deux géants des GAFA ne fait que commencer !

 

Baptiste Ansselin, MBA E-Business.

 

 

Write a comment