Categories
Feedback
Commentaires fermés sur Code et créativité

La classe MBA E-business de l’ESG a eu la chance de pouvoir participer au salon de l’informatique et sciences du numérique.

Le salon se scinde en quatre grandes parties distinct des 4 fondamentaux du numérique: Les fondamentaux, le laboratoire, l’arène technologique et l’espace médiation

Nous nous pencherons dans cet article sur l’îlot des langages dans la partie “fondamentaux”.

Les langages de code:

En informatique sont destinés à formuler des algorithmes et produire des programmes informatiques qui les appliquent, en d’autres mots il s’agit de l’information traiter par des algorithmes qui sont exprimés dans un langage pour être exécuté par une machine.

Ces langages sont composés de différents alphabets, vocabulaire, règles de grammaire, etc.. Ces langages permettent donc de dire à une machine ce qu’elle doit faire.

Les différents langages

Il existe aujourd’hui énormement de langages de code qui varient par la façon d’exprimer ces instructions. Le premier langage de programmation a été créé en 1951 en même temps que la démocratisation de l’ordinateur. Cependant, de nombreux concepts de programmation ont été initiés par un langage ou parfois plusieurs langages, avant d’être améliorés puis étendus dans les langages suivants. La plupart du temps lors de la conception d’un langage de programmation, il demeure fortement influencé par les langages précédents.

La majorité des langages ont des paradigmes complètement différents. Chaque langage utilise un ou plusieurs paradigmes de la programmation. Un paradigme est une façon d’approcher la programmation.
Chaque paradigme amène sa philosophie de la programmation; une fois qu’une solution a été imaginée par un programmeur selon un certain paradigme, un langage de programmation qui suit ce paradigme permettra de l’exprimer. Impératif, déclaratif, fonctionnel, logique, orienté objet, concurrent, visuel, événementiel, et basé web sont des paradigmes de programmation.
Chaque langage de programmation reflète un ou plusieurs paradigmes, apportant un ensemble de notions qui peuvent être utilisées pour exprimer une solution à un problème de programmation. Au cours de l’histoire, les scientifiques et les programmeurs ont identifié les avantages et les limitations d’un style de programmation et apporté de nouveaux styles.

L’encodator

Lors du salon les visiteurs ont eu la chance de pouvoir utiliser une machine que l’on appelle L’Encodator, c’est une machine permettant de transformer automatiquement des algorithmes en programme informatique dans le langage le plus adapté. Le visiteur peut donc choisir ou composer un algorithme, puis la machine la convertie directement en programme.

L’algographe

Ensuite les visiteurs ont la chance dans l’îlot langage de pouvoir découvrir la dimension créative de l’Algographe base sur le langage de programmation contexte free art. Plus clairement l’algographe est une ingénieuse machine qui transforme les lignes de codes en dessin spectaculaires. Ces dessins sont ensuite projetés sur un mur du palais de la découverte. Le public peut donc se familiariser avec la machine en modifiant ou créant soit même des lignes de code.

Julian Bourdy