Categories
Feedback
Commentaires fermés sur Deux façons d’améliorer votre référencement naturel SEO via l’expérience utilisateur UX

Améliorer le référencement naturel SEO Mba Ebusiness

Google a annoncé le projet Core Web Vitals qui viserait à prendre en compte à partir de 2021 des critères d’UX comme éléments de l’algorithme de pertinence du moteur, comment peut-on améliorer durablement son SEO via l’UX ?

Lorsqu’un visiteur clique sur votre site web à partir d’une recherche organique, il est facile de penser que votre stratégie de référencement a fait son travail. Malheureusement, le référencement ne se limite pas à la recherche de mots-clés et au marketing de contenu. Ce que ces visiteurs font après avoir atterris sur votre site web, est le facteur le plus déterminant dans le classement de votre page pour les futurs utilisateurs de la recherche.

C’est pourquoi l’expérience utilisateur joue un rôle si crucial dans l’optimisation des moteurs de recherche et, dans cet article, je vais expliquer deux façons clés dont la UX va améliorer vos résultats de référencement.

Meilleurs signaux UX signifient une meilleure visibilité :

Le lien le plus fort entre les UX et le classement des recherches provient d’un certain nombre de signaux qui sont indirectement liés à l’expérience de l’utilisateur. Trois signaux en particulier, car de mauvaises performances dans ces domaines indiquent à Google que les utilisateurs ont cliqué sur la mauvaise page.

Ces signaux sont les suivants :

Taux de rebond : Un taux de rebond élevé indique généralement à Google que votre page n’a pas répondu aux attentes de l’utilisateur, à tel point que celui-ci a décidé de quitter la page plutôt que d’en visiter une autre.
Temps de présence sur la page : Si un utilisateur passe beaucoup de temps sur une page et la quitte ensuite, il a peut-être obtenu tout ce qu’il cherchait, auquel cas ce rebond doit être considéré comme un signal positif. Cependant, un faible temps passé sur une page combiné à un rebond est une mauvaise nouvelle.
Pages visitées : Encore une fois, un faible nombre de pages visitées n’est pas toujours mauvais, mais de mauvaises performances sur ces trois signaux suggèrent que vous n’obtenez pas ce que les utilisateurs veulent.

Alors pourquoi ces trois mesures indiquent-elles un mauvais UX plutôt que, disons, un contenu de mauvaise qualité ? Eh bien, tout se résume à la combinaison des signaux. Si vous générez du trafic à partir d’une recherche organique, cela suggère que les utilisateurs sont intéressés par votre sujet, votre titre et votre méta-description. Au minimum, le résultat de votre recherche indique aux utilisateurs que votre contenu pourrait contenir ce qu’ils recherchent.

Si le contenu de votre page correspond à la méta description et au titre, les utilisateurs devraient avoir besoin d’un certain temps pour parcourir votre page/site et évaluer votre contenu. Vous vous attendez à ce qu’ils passent plus de 10 secondes sur la première page et probablement des visites supplémentaires avant de pouvoir prendre cette décision.

Le faible temps passé sur la première page, combiné à des rebonds ou à un faible nombre de visites, suggère que des problèmes de UX poussent les utilisateurs à quitter la session avant de pouvoir le faire.

Une meilleure accessibilité signifie une meilleures expérience :

À lui seul, Google gère plus de 3,5 milliards de recherches par jour pour un mélange de personnes du monde entier. Une plateforme de cette taille ne peut pas se permettre de discriminer entre les différents âges ou capacités. Elle ne le devrait pas non plus. Malheureusement, beaucoup de marques qui utilisent Google comme opportunité commerciale.

“Tout le monde devrait pouvoir accéder au web et en profiter. Nous sommes déterminés à faire de cet objectif une réalité”. – Google

Si vous lisez le guide de DBS Interactive sur l’accessibilité du Web et le référencement, vous verrez à quel point ces deux concepts sont étroitement liés. Certains aspects, tels que le texte alt-text qui fournit aux lecteurs d’écran une description des images pour les utilisateurs malvoyants, sont assez évidents. Cependant, les avantages en matière d’accessibilité d’autres éléments essentiels du référencement – comme le placement du logo, les titres et la structure du contenu – sont plus subtils.

En fin de compte, un clic et un rebond sont tout aussi positifs/négatifs, quelle que soit la personne qui prend ces mesures. Mais collectivement, un site web qui fait preuve d’une mauvaise accessibilité va constater que ces signaux négatifs ont un impact bien pire sur son classement dans les moteurs de recherche qu’ils ne le seraient autrement.