Feedback

Article publié le 9 avril 2019 par Tamara CLOASTRE, Hinda DIAWARA et MaÏmouna GASSAMA

Robot qui réfléchie devant un tableau où sont inscrits des algorithmes mathématiques

L’apprentissage automatique, un des champs de l’IA, permet d’enregistrer un nombre de connaissances que le cerveau humain est incapable de retenir. L’objectif est de donner aux machines la capacité “d’apprendre” à partir de données diffusées.

 

Les premières années de MBA E-Business sont allé découvrir l’exposition sur l’Informatique et sciences du numérique au Palais de la découverte de Paris. L’arène d’exposition s’articule autour de différents thèmes dont l’apprentissage automatique et donc plus généralement l’intelligence artificielle (IA) et nous avons choisi de vous faire part de notre expérience sur ce thème.

L’exposition contenait de tableaux explicatifs mais également de machines afin de nous aider à mieux comprendre et surtout manipuler. La machine de l’Intelligence Artificielle  nous demandait de dessiner sur son écran tactile ce que l’on souhaitait et cette dernière devait reconnaître notre dessin. Après différents « chef d’œuvre », la machine nous a dévoilé comment arrive t’elle à deviner ou presque !

Si vous désirez que la machine vous dévoile ses « secrets », rendez-vous à l’exposition « Informatique et science du numérique » au Palais de la découverte : avenue Franklin Delano Roosevelt 75008 Paris.

 

Accès en transports commun :

  • Métro : stations Champs-Elysées-Clémenceau (Lignes 1 et 13) ou Franklin-D.-Roosevelt (lignes 1 et 9)
  • Autobus : lignes 28, 42, 52, 63, 72, 73, 80, 83, 93 (stations Palais de la découverte ou Rond-Point des Champs-Elysées)
  • E.R. C: station Invalides

 

 

L’intelligence Artificielle va-t-elle nous dépasser ?

« Toujours plus vite et toujours plus loin », c’est la devise des scientifiques, qui ne cessent, entre découvertes et inventions, de bouleverser le monde via les changements que cela impacte. Emplois, communication ou encore assistance personnelle, l’intelligence artificielle est le nouveau terrain de jeu de tous les secteurs du monde et s’immisce dans notre quotidien à une vitesse inimaginable. L’IA a pris en quelques années une ampleur phénoménale, pour cause : leur intelligence grandit de jour en jour, se rapprochant dangereusement des capacités de l’homme. Pendant que ce sujet surexcite certains d’entre nous, beaucoup d’autres appréhendent l’évolution de l’IA et des questions se posent quant aux limites de cette nouvelle forme d’intelligence.

 

Des avancées technologiques impressionnantes  

De nos jours, l’intelligence artificielle surpasse les humains dans beaucoup de domaines intellectuels. En effet, les scientifiques ont développé un fonctionnement s’inspirant de neurones biologiques et de l’organisation du cerveau. De simple algorithme, l’intelligence artificielle a désormais la capacité de réfléchir, prendre des décisions elle-même et apprendre de ses expériences, chose impensable pour une machine si l’on revenait quelques années en arrière. Grâce à une large base de données pouvant stocker des millions, voir des milliards d’informations pointilleusement enregistrées à la main et un apprentissage de reconnaissance intensif, l’apprentissage automatique permet ainsi d’enregistrer un nombre connaissances que le cerveau humain est incapable de retenir. La machine peut donc, si elle en a appris les données, n’importe quelle situation, lieu, objet, ou animal et aussi de développer des stratégies et ses propres idées. D’un côté cette avancée technologique est bénéfique pour la conservation des données, du savoir ou encore pour la rapidité de prise de décision. Mais dans certain cas, l’intelligence artificielle s’est montrée incontrôlable, pour exemple en 2017 deux robots Facebook ont développés entre eux une langue étrangère que personne ne pouvait comprendre, ils ont été débranchés car leurs créateurs ne les maîtrisaient plus.

 

 IA, Un potentiel business en or

 Le business de l’intelligence artificielle est un marché en pleine expansion, il rapporte et pourrait rapporter des millions, voir des milliards d’euro d’ici 2025. Voici quelques chiffres à connaitre sur les estimations 2025 :

  • 5 milliards d’euros : c’est le volume que le marcher de l’IA représentera en 2025
  • 6 milliards de dollars : nombre d’appareils qui pourraient bénéficier de l’IA
  • 30 : Nombre d’objets intelligents dans chaque ménage en 2025
  • 5,4 milliards de dollars : montant des investissements qui pourraient être faits aux start-ups IA

Nous pouvons observer de part ces chiffres, que le marché de l’IA pourrait générer un très gros profit au niveau mondial, on parle même d’une 4ème révolution industrielle. Ainsi les acteurs sont de plus en plus nombreux. En effet, au-delà des entreprises, certains états se lancent dans cette recherche. Une révolution industrielle entraînerait un bouleversement au niveau des emplois : l’intelligence artificielle a déjà remplacée de nombreux emplois manuels ou qui demandent de l’automatisme, et grâce (où à cause) du progrès, l’AI s’attaque désormais à des emplois de plus en plus qualifiés, ce qui met en péril bon nombre de travailleurs. Nous ne sauvons pas encore combien d’emplois l’intelligence artificielle va détruire ou bien potentiellement créer.

L’avis des consommateurs :

  • 64 % pensent n’être jamais confrontés aux solutions d’IA
  • 54% perçoivent IA comme porteuse d’opportunité pour la vie quotidienne
  • 47% s’accorde à dire que l’IA nous libérera des tâches répétitives pour plus profiter de la vie
  • 27% ont déjà utilisé l’IA
  • 22% affirme que l’IA mènera à l’asservissement de l’homme

Concernant le dernier point, beaucoup se pose des questions quant au niveau d’intelligence que pourra atteindre l’IA, et si elle serait capable un jour d’asservir l’être humain. Quand est-il de ses limites ?

 

Les limites de l’IA 

Malgré ces son intelligence surdimensionnée et ses capacité impressionnante, l’IA manque d’une chose essentielle : le sens commun. En effet, c’est un don de logique dont nous, les humains, avons naturellement. L’IA ne comprend pas le monde dans lequel nous vivons, il faut tout lui expliquer au moindre détail pour qu’elles comprennent la situation. L’IA va apprendre par ses expériences comme nous, mais sa difficulté première est sa perception du monde. De plus, elle va être la meilleure mais seulement dans le domaine où on l’a programmée, ainsi l’homme reste toujours maître de ce qu’il lui apprend. Donc pas de panique, l’intelligence artificielle est extrêmement spécialisée mais fondamentalement stupide, aucun risque que l’homme ne soit son esclave. Les limites de l’IA peuvent aller encore plus loin, voire mettre nos cerveaux en danger.

Write a comment