Categories
Feedback
Commentaires fermés sur Les assistants vocaux sont-ils l’avenir du e-commerce ?

Assistant Vocal

 

Assistants Vocaux

Depuis 2011 et l’arrivée de Siri sur l’Iphone  les assistants vocaux envahissent de plus en plus notre quotidien. Une compétition parmi les géants d’Internet comme Google et Amazon est lancée. Sans doute, on est dans l’ère de la voix !

Internet puis le mobile ont révolutionné le commerce il y a quelques années. La voix fera-t-elle également une nouvelle révolution dans les années à venir? Quels sont les points forts et les limites de l’intelligence artificielle derrière ces assistants vocaux ?

Le nombre d’utilisateurs français d’enceintes vocales est estimé à 7,6 millions, représentant 14% des internautes. Aux Etats-Unis, les enceintes vocales représentent 74,2 million d’utilisateurs, soit 26% des internautes. A l’échelle mondiale, la tendance va s’accélérer avec une croissance annuelle de 25% jusqu’en 2023, atteignant 8 milliards d’assistants vocaux en circulation dans cinq ans.

 

Un assistant vocal à quoi sert-il?

Un assistant vocal, est un logiciel d’intelligence artificielle dont la mission est la reconnaissance vocale du langage naturel et la restitution d’informations par synthèse.FUTURA TECH

Un assistant vocal installé sur un smartphone, une enceinte ou tout autre objet connecté permet de répondre à différentes commandes. Cela se fait par la voix pour effectuer différentes tâches.

Tout d’abord un assistant vocal peut nous aider partout et à tout moment de notre vie quotidienne. Il nous permet d’effectuer des recherches sur Internet ou même traduire des mots. De plus, cela nous aide à rédiger et lire des e-mails ou des SMS. D’autant plus que pour lancer un appel téléphonique, avec un assistant vocal nous pouvons programmer une navigation assistée, voir contrôler les appareils connectés de notre maison.

 

Les acteurs marché des assistants vocaux

Nous pouvons voir que le marché des assistants vocaux est un marché dominé par Amazon (Alexa) et Google (Google Assistant). Ces deux géants représentaient 93,8% du marché des assistants vocaux. Cependant, cela n’a pas empêché d’autres acteurs du secteur tels que Apple (Siri), Microsoft (Cortana) et Alibaba (Tmall Genie) ou Facebook (M) de gagner progressivement des parts de cette forte croissance du marché.

En conséquence, cette vague d’intelligence artificielle a incité plusieurs grandes marques à créer leurs applications vocales comme Monoprix, Boulanger, Fnac, Sephora, etc.

 

Pourquoi adopter le commerce vocal ?

La voix est le moyen de communication le plus intuitif. C’est ainsi que le commerce vocal offrira aux clients une nouvelle expérience plus pratique. Il offre également aux marques un nouveau canal pour mieux impliquer et fidéliser leurs clients.

Cependant, les achats vocaux n’ont jusqu’à présent impliqué que des produits de tous les jours à faible coût. Les consommateurs sont encore peu familiarisés avec ce nouveau mode d’achat. Ils utilisent leurs assistants vocaux pour rechercher des informations sur les prix et les fonctionnalités des produits. En revanche, seule une minorité agit et fait un achat par la voix.

L’utilisation essentielle des assistants vocaux reste limitée: écouter de la musique et rechercher sur Internet. La maturité de ces technologies n’est pas encore atteinte. En effet, les assistants vocaux sont incapables de traiter des commandes et des dialogues trop complexes.

Plusieurs autres obstacles retardent l’adoption généralisée du commerce vocal. Ainsi, les utilisateurs ne font pas encore confiance à la sécurité des transactions vocales.  Ils restent encore sceptiques quant à la protection de leurs données personnelles.

 

La recherche vocale pourrait bouleverser notre quotidien et transformer la relation des marques avec leurs clients. Les prévisions futures supposent une croissance fulgurante du commerce vocal mais ce potentiel reste à confirmer dans les prochaines années.