Categories
Feedback
Commentaires fermés sur Marketing d’influence et réseaux sociaux

La digitalisation croissante de notre société pousse souvent les stratégies de communication d”influence des marques dans leurs retranchements. De nombreuses formes de marketing émergent avec les nouvelles tendances de consommation, notamment le marketing d’influence utilisé sur les réseaux sociaux.

Le Marketing d’influence, Quèsaco ?

Le marketing d’influence es t une pratique digitale qui désigne l’utilisation du potentiel de recommandation d’une personnalité par une marque. Ces personnalités sont plus généralement appelées « influenceurs digitaux ». A l’origine, le marketing d’influence visait essentiellement les membres des communautés les plus actives. Aujourd’hui, les marques changent de stratégie et se tournent vers des collaborations avec des personnalités reconnues pour leur spécialisation dans certains domaines tels que la cosmétique.

Buzzkit, post sponsorisés, placements de produit et invitations aux évènements sont désormais courant et la plupart des marques n’hésitent plus à investir. En 2019, le groupe Estée Lauder a notamment annoncé investir 75% de son budget marketing dans le marketing d’influence.

Une pratique portée par les Millenials

Ce n’est pas une surprise, les jeunes générations sont plus enclines à suivre un grand nombre d’influenceurs. Ils sont également plus perméables à leur contenu : 91% des 16 – 24 ans déclarent avoir fait un achat suite à un post.

Malgré tout, on constate tout de même que 72% des utilisateurs suivent des influenceurs, toutes tranches d’âges confondues. L’authenticité, l’humour, l’expertise sur un sujet précis et l’intelligence sont les principales motivations qui poussent les utilisateurs à s’abonner à un influenceur. La beauté n’intéresserait apparemment que 10% des followers, plutôt étonnant lorsque l’on sait que les comptes Instagram de Kim Kardashian et Kylie Jenner sont parmi les plus suivis.

Des réseaux largement dominés par Youtube et Instagram

Le marketing d’influence est présent sur la quasi-totalité des plateformes, mais lorsqu’il s’agit de suivre des influenceurs, Instagram et Youtube sont les espaces les plus plébiscités. A noté qu’Instagram est généralement préféré par les femmes, les hommes préférant Youtube. (Source : Blog du modérateur, novembre 2019)

Pour les deux plateformes, le profil type de l’influenceur est une femme d’environ 25 à 34 ans. On distingue ensuite cinq types d’influenceurs selon leur communauté : Tout d’abord les méga-influenceurs avec plus d’1M de followers, les macro-influenceurs qui possèdent entre 100K et 1M de followers, les mid-tier influenceurs avec une communauté de 20K à 100K, les micro-influenceurs qui représentent la catégorie majoritaire avec 5K à 20K d’abonnés, enfin les nano-influenceurs entre 1k et 5k de followers.

La face cachée du marketing d’influence

Bien qu’utilisé à outrance par certains, le marketing d’influence n’est pas une évidence pour tout le monde. 45% des marques souhaitent garder un contrôle total du contenu, entachant largement l’authenticité et la créativité de l’influenceur. Malheureusement, l’authenticité et l’honnêteté ne sont définitivement pas les maîtres mots d’Instagram. Les annonceurs tout comme les influenceurs sont parfois prêts à tout pour quelques bénéfices. Or, on se rend rapidement compte qu’il s’agit d’un jeu risqué lorsque l’on sait que 68% des consommateurs unfollow les influenceurs promouvant des contenus fake ou inauthentiques.

Notre dernier article : Vivre comme le digital nomad

Growth hacker, la fiche métier : Growth Hacker