Categories
Feedback

Article proposé par Andréa CUELLAR MONROY et Methradée THIPKONG

Aujourd’hui près de 44% du trafic web français est généré depuis les mobiles et le nombre de mobinautes ne cesse de croître. Le 21 Avril 2015 dernier, Google a déployé mondialement un nouvel algorithme visant à favoriser les sites les plus « mobile-friendly » dans les résultats de recherche via les mobiles. 6 mois après ce que certains appellent le “Mobilegeddon”, quel impact cette mise à jour a-t-elle réellement eu sur les résultats mobiles?.

Label “mobile-friendly” pour améliorer son référencement mobile

Le célèbre moteur de recherche a mis à jour son algorithme permettant aux mobinautes de reconnaître les sites les plus “mobile-friendly”, c’est-à-dire les mieux adaptés au format mobile, grâce au label “Site Mobile” dans les résultats de recherche.

Ce label est attribué aux sites compatibles avec les critères définis par Google : lisibilité des textes, adaptabilité du contenu à la taille de l’écran, absence des logiciels tels que Flash (peu utilisé par les mobiles) ou encore l’ergonomie du site. Un test de compatibilité ainsi que de nombreux guides sont mis à disposition pour optimiser le SEO mobile.

Les sites considérés comme « mobile-friendly » se voient donc favoriser par un meilleur positionnement mobile et la présence du label pourrait bien inciter les utilisateurs à cliquer. Cependant, il est primordial de ne pas délaisser les facteurs tels que le ciblage des bons mots clés ou la pertinence du contenu pour optimiser son référencement.

L’après “Mobilegeddon”: l’état des lieux

Près de 6 mois maintenant que la mise à jour Google Mobile a été opérée, il semblerait que cet algorithme  tant craint par les développeurs et les références, ait eu un effet plutôt modéré. En effet, même si certains sites ont été pénalisés et ont perdus en visibilité mobile, certains sites ne respectant pourtant pas les critères du label “mobile-friendly”, n’ont pas été impactés par la mise à jour.

Selon une étude réalisée par Searchmetrics sur les facteurs de ranking mobile, les sites “mobile-friendly” ont gagné en moyenne 0,2 point en terme de position dans les résultats de recherche contre une baisse de 0,21 point pour les sites non “mobile-friendly”.

Il est aussi possible que cette faible variation avant/après mise à jour en terme d’affichage de résultats puisse être aussi expliquée par le faite que la première page de résultats était déjà dominée par les sites compatibles mobiles.

Rappelons que les résultats de recherches mobiles diffèrent de ceux du desktop et la mise à jour Google Mobile n’a aucun incident sur les résultats sur le desktop.

Réussir son référencement mobile : les facteurs clés

Avec la montée de l’utilisation des mobiles, le référencement mobile est un enjeu de taille qu’il faut intégrer dans la stratégie SEO globale. Sans oublier le bon ciblage des mots clés et la richesse du contenu, d’autres facteurs sont à prendre en compte.

  • La configuration du site mobile

La configuration recommandée par Google est le Responsive Web Design. Cependant d’autres configurations sont possibles : Dynamic serving et URLs distinctes.

  • L’ergonomie du site

La version mobile doit être adaptée aux différentes tailles d’écran, les textes lisibles et les différents boutons bien placés afin de permettre une meilleure expérience utilisateur.

  • Le temps de chargement

Les vitesses de connexion étant plus réduites sur les mobiles, il est encore plus important que les pages se chargent le plus rapidement possible.

Même s’il semblerait que le Mobilegeddon n’ait pas eu lieu et que son impact sur les SERP mobiles soit plus modéré qu’attendu, il est primordial de garder en tête la montée de l’utilisation des mobiles et de rendre l’expérience utilisateur mobile le plus agréable possible.

Notons aussi que Google réfléchit à éventuellement créer un index mobile différent de l’index desktop: cependant ce projet est au stade de la réflexion et aucune production n’est confirmée.

Write a comment